Pegfect™ TALENT

7 enseignements sur les Entretiens Professionnels

Par Laurent Chen
20 mars 2016

Le printemps est enfin arrivé et avec lui le temps des premiers bilans.

Après un trimestre de déploiement des Entretiens Professionnels, enrichi d'un sondage mené auprès d’une centaine de TPE/PME, nous pouvons donc faire un premier point et partager avec vous quelques enseignements pratiques.

  1. Sans doute pris de court, 90% des organisations ont pris l’option de simplement adapter leur support (papier) d’évaluation annuelle pour en faire un support d’entretien professionnel.
  2. Ce n’est que reculer pour mieux sauter car 60% de ces organisations anticipent une dématérialisation du processus à moyen terme.
  3. D’ailleurs certains y ont vu l’opportunité de (re)faire un inventaire des compétences, resserrer les liens avec leurs collaborateurs et remettre à plat le processus des entretiens.
  4. Une très grande majorité (80%) ont décidé de faire passer les entretiens par les managers ou la direction. Ce qui est une bonne chose car une réelle connaissance opérationnelle du métier du collaborateur est essentielle pour que les entretiens soient riches et véritablement révélateurs de Talent.
  5. Le besoin d’accompagnement des managers sur cet exercice est critique car pour un grand nombre de collaborateurs, c’est une démarche nouvelle. D’ailleurs , 51% des sondés considèrent avoir besoin de conseil et/ou de formation.
  6. Dans tous les cas, il apparait encore essentiel de dédramatiser l’entretien professionnel entre le collaborateur qui culpabilise de ne pas avoir de projet de carrière et le manageur qui a peur de trop s’engager (ou promettre), il y a encore de nombreux facteurs à clarifier pour éviter de faire déraper l’entretien.
  7. C’est d’autant plus important que 55% des sondés ont décidé de mutualiser l’entretien professionnel avec l’entretien annuel avec un risque potentiel de confusion sur les attentes de l’organisation.

Nous développerons ces points dans les prochains mois et sommes bien sûr preneurs de vos commentaires. En attendant, téléchargez notre guide et contactez-nous pour en savoir plus sur nos solutions de dématérialisation des entretiens professionnels.

Merci de votre confiance et bon courage dans le déploiement de votre campagne d’entretiens professionnels.

A très bientôt,

Laurent

Rendu obligatoire par la loi n°2014-288 du 5 mars 2014, l’entretien professionnel vise à élaborer le projet professionnel du salarié et le rendre acteur de son évolution professionnelle.

Ce que la loi exige

Mener l’entretien en face à face au moins tous les 2 ans auprès de tous les employés, quelle que soit la taille de l’entreprise.

Fournir un compte-rendu écrit qui reprend le projet professionnel du salarié et les actions de mise en oeuvre retenues.

Récapituler tous les 6 ans le parcours professionnel du salarié et démontrer qu’au cours de ces 6 ans, chacun de ses salariés a pu bénéficier de formations, d’augmentations de salaires et/ou de progressions professionnelles.

Chaque salarié dispose désormais d’un Compte Personnel de Formation (CPF) qui capitalise les heures de formation individuelle (et remplace le DIF*). L’entretien professionnel est alors l’occasion de cibler des formations adaptées aux projets professionnels des salariés.

* Toute personne en âge de travailler a la possibilité de se former tout au long de sa vie, à travers plusieurs dispositifs de formation (qui peuvent être financés soit par l’entreprise, soit par les OPCA soit par les Fongecif).

Elle peut utiliser son CPF (Compte Personnel de Formation) pour réaliser une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience), un Bilan de Compétences ou une formation qualifiante, certifiante ou diplômante.

En savoir plus sur le CPF et le DIF : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32040

Mener ses entretiens n’a jamais été aussi simple !

ESSAI GRATUIT